blog francecopywriter

10 conseils pour bien démarrer dans l’entrepreneuriat

Quels sont les points à travailler lorsqu'on lance un business sur le web ?


Quand on devient chef d’entreprise, il faut être partout et penser à tout. Sans une bonne organisation et une priorisation des choses à faire, c’est impossible. Voici donc 10 conseils pour vous aider à bien démarrer votre business et votre entrepreneuriat web.


Par Audrey Schoettel

Un business sur le web, ce n’est pas un jeu, c’est de l’entrepreneuriat. C’est une véritable entreprise dans laquelle il faut investir un minimum sous peine de se planter en beauté ! Et y laisser quelques plumes, c’est toujours douloureux. Alors pour vous aider dans votre démarrage dans l’entrepreneuriat, voici 10 conseils avisés provenant de ma propre expérience. J’espère qu’ils vous aideront à mieux cerner les enjeux et surtout à vous organiser. Internet est une jungle sans laquelle, il faut des armes pour se défendre. En voici quelques-unes que je vous donne de bonne grâce. Faites-en bon usage !

Conseil 1 : démarrer vite et bien avec une stratégie et des tableaux de bord

L’entrepreneuriat, c’est vaste, mais avant même de vouloir commencer une quelconque communication, il vous faut une stratégie :

  • Qui est votre cible ?
  • Comment allez-vous la toucher ?
  • Où se trouve-t-elle ?
  • Comment allez-vous lui parler ?
  • Quels sont ses besoins ?

Votre meilleure arme est de créer des personas. Les personas sont des clients imaginaires types qui ont leur histoire. Ils doivent incarner une partie de votre cible. Ainsi, cela vous permet de visualiser votre communication plus facilement.

À partir de là, vous définissez vos actions majeures et mineures. Votre stratégie va se construire quasiment toute seule. Pensez à surveiller ce que font vos concurrents sans pour autant les copier. Ce n’est pas parce qu’ils font certaines choses que c’est correct et que ça fonctionne. Construisez votre propre identité et ne copiez pas celle des autres, cela ne vous apportera rien. Partez du bon pied dans l’entrepreneuriat avec une stratégie qui vous appartient, et surtout avec les outils qui vous correspondent.

Les outils et les tableaux de bord sont très importants, car ils vont conditionner votre productivité en tant que chef d’entreprise. Testez-les et jetez ceux qui ne vous plaisent pas. Pas de pitié !

Conseil 2 : Prévoir son contenu SEO dès le départ

La notion d’Inbound Marketing ne vous dit peut-être encore rien, mais ça va venir ! La rédaction de contenu est malheureusement souvent le parent pauvre de la création d’un site web. Les chefs d’entreprise se disent qu’ils peuvent très bien écrire leur contenu puisqu’ils connaissent bien leur sujet, que c’est facile et qu’ils ne peuvent faire des économies sur ce poste. Et puis, ils se retrouvent devant la tâche devenue colossale et ne savent pas quoi, comment et pourquoi écrire des contenus. Et je n’ai même pas encore parlé d’optimisation pour les moteurs de recherches !

Donc, pour ne pas se louper lors de la création du site web, pensez à la rédaction ! Anticipez ce budget et demandez des devis pour savoir combien ça peut coûter. Car, le temps c’est de l’argent. Pour écrire pour le web, il faut avoir une bonne plume, du temps pour écrire, et surtout des connaissances en référencement naturel. Comprendre la langue de Google, ce n’est pas donné à tout le monde. Bien sûr, vous pouvez vous former, mais avez-vous vraiment le temps de le faire alors que vous êtes en lancement ?

Pensez à prévoir la rédaction des pages de votre site : pages corporate, fiches produits si vous avez une boutique, pages catégories pour le SEO, ou encore des billets de blog…

Conseil 3 : Anticiper une présence en ligne

Votre présence, c’est votre lumière. Et sans cette lumière, on ne peut pas vous voir. Vous devez donc envisager une présence web ciblée et stratégique.

Pour commencer, sachez qu’il est inutile d’être présent sur tous les réseaux sociaux que se présenteront à vous. Il vous que vous ayez un intérêt à investir votre temps et votre argent dans un outil qui ne vous rapporte rien. Sélectionnez les lieux de votre présence avec soin en commençant par vous demander si votre cible est présente !

Si vous vendez des boulons, inutile de perdre votre temps sur Facebook. C’est un réseau familial dont l’algorithme a changé dernièrement pour vous montrer en priorité les news de vos proches. Compliqué de vendre des boulons sur ce réseau. En revanche, si votre produit touche du grand public, vous avez peut-être intérêt à vous y intéresser. Votre cible s’y trouve forcément !

Une présence en ligne ne se limite pas aux réseaux sociaux. C’est aussi tout le contenu que vous pouvez produire et diffuser comme des :

  • billets de blog
  • infographies
  • dossiers
  • visuels en tout genre
  • ebooks
  • fiches produits,
  • etc.

Chaque fois que l’on évoque votre nom, c’est bon pour votre visibilité et votre réputation.

Conseil 4 : Bâtir une réputation solide avec des outils et une storytelling

Une storytelling c’est une histoire orientée qui met en valeur votre nom ou votre entreprise. Elle a pour but d’humaniser votre structure, de faire naître une émotion quand on la lit. La storytelling est, selon moi, étroitement liée au copywriting. L’art de convaincre avec des mots, ce n’est pas donné à tout le monde. Cela demande de maîtriser des techniques de vente, mais également manier le français avec dextérité.

Votre réputation est un élément qui se construit progressivement, au fil des partenariats, des contenus partagés, des avis clients et des billets de blog. Votre expertise, votre sérieux sont mis en valeur dans des contenus de qualité.

Pour parvenir à une bonne réputation, il vous faut des outils. Là encore, faut tester les outils pour trouver celui qui vous convient. Notez que suivre une réputation est un travail technique. Si vous ne pouvez pas vous former convenablement, externalisez ce travail. Vous recevrez des rapports réguliers et les éléments vous permettront d’ajuster votre stratégie, de prévoir de nouvelles actions pour répondre à certains critères et d’obtenir de meilleurs résultats.

C’est un travail long. Comptez au moins 1 an pour avoir les premiers résultats concrets sur votre réputation web. Une storytelling est un moyen d’accélérer le processus, car elle peut être spécialement diffusée pour vous aider à briller.

Conseil 5 : Engager le public dans des actions concrètes

Le meilleur moyen d’attirer l’attention, ce n’est pas de hurler, c’est de produire de l’engagement. Pour cela, vous avez quelques leviers à actionner :

  • Création de concours
  • Promotions exceptionnelles ou ventes flash
  • Produits gratuits ou points contre un avis en ligne
  • Proposition d’un ebook pour créer une mailing-list
  • Etc.

L’engagement peut se manifester de plusieurs manières. Il ne vous reste qu’à trouver la formule qui convient à votre entreprise pour créer une action de la part de la cible et que cela devienne un avantage. Utilisez ensuite cet engagement dans une campagne marketing pour qu’il vous rapporte du chiffre d’affaires.

Votre public sera alors bien plus réceptif à vos actions et vous gagnerez aussi en notoriété.

Conseil 6 : Publier régulièrement du contenu de qualité

Finalement, on pourrait comparer votre site web à un jardin, un lieu où vous :

  • Créez des pages : vous plantez des graines de légumes et de fleurs
  • Produisez des contenus régulièrement autour de votre thématique : vous arrosez la terre
  • Gagnez en visibilité : vos graines sont en train de pousser
  • Faites du chiffre d’affaires : vous récoltez vos légumes et profitez de la beauté colorée de vos fleurs

Publier régulièrement du contenu est une bonne stratégie. Elle est d’autant plus efficace si les contenus sont variés et couplés à une stratégie d’Inbound marketing solide et bien menée. Maintenant, je peux aussi comprendre votre problématique : vous produisez des contenus et vous devez attendre longtemps avant de voir votre trafic monter en flèche ou bien commencer à avoir un retour sur investissement.

Google est ainsi fait, malheureusement. Vous devez lui prouver que vous pouvez tenir la distance avec du contenu pour qu’il vous fasse confiance et vous affiche parmi les bons résultats de recherche. Cela suppose que vous devez investir intelligemment. Trouvez votre rythme de production sans que cela devienne une contrainte (sinon confiez le boulot à une rédactrice, vous serez tranquille). Comme je l’ai déjà évoqué plus haut, le contenu n’est pas qu’un billet de blog. Cela peut être de différentes natures. Soyez créatif ! Google adore ça !

Conseil 7 : Un message clair + une image claire = des ventes en pagaille

En tant que gérant fraîchement débarqué dans l’entrepreneuriat, vous vous demandez encore comme attirer vos clients et toucher votre cible. Deux choses sont essentielles : un message clair et une image claire.

Travaillez votre message, vos slogans, votre politique interne et votre SAV. Plus vous serez performants sur ces 3 points, plus la confiance avec les consommateurs pourra s’installer. Vous pourrez les toucher plus facilement et plus rapidement. Les entreprises qui se démarquent et qu’on remarque sont celles qui parviennent à diffuser leur information avec clarté dans le bruit d’Internet. Et là, pas de secret, pas de mystère. Faut bosser.

Trouvez un partenaire qui vous donnera une vision lucide et honnête sur vos services. Acceptez que l’on analyse votre façon de travailler pour relever les points qui ne vont pas. Vous pourrez ainsi optimiser votre relation clientèle et gagner en confiance auprès du public. Cela a l’air simple dit comme ça, mais c’est un gros travail. Il vous faut des procédures claires à appliquer par tous les membres de vos équipes. Vous devez respecter des protocoles pour résoudre des soucis clients et communiquez régulièrement avec vos clients mécontents.

Utilisez des sondages pour détecter les anomalies et les corriger rapidement par exemple. Ne laissez pas traîner des remarques négatives sur les réseaux sociaux. Les clients les trouvent plus vite que leur ombre !

Conseil 8 : Externaliser la production des contenus

Je l’ai déjà évoqué plus haut, mais je le répète pour bien enfoncer le clou : le contenu est le pilier visible de votre site ! C’est un métier. Si vous ne maîtrisez pas la production de contenus optimisés, ne vous lancez pas dans cette partie. Cela risque de vous faire plus de mal que de bien. Agir en entrepreneur responsable, c’est prendre des décisions qui limiteront les risques de chute.

En confiant la rédaction à un rédacteur web (ou une agence), vous vous assurez d’avoir des contenus de qualité, produits dans un souci d’optimisation du site et répondant aux exigences qualitatives des moteurs de recherche. Le maître mot reste la pertinence. Votre contenu apporte-t-il une valeur ajoutée à votre entreprise ? Si oui, c’est très bien, vous êtes bon en rédaction, mais mon expérience me dicte que vous viendrez quand-même me voir un jour parce que c’est une activité qui prend énormément de temps. Votre rôle dans l’entrepreneuriat est de vendre vos produits ou vos services, et non de passer 6 heures à créer un document ou 35 heures à écrire un ebook !

En plus de l’expertise d’une rédactrice web, vous êtes déchargé de ce travail long et fastidieux. Et puis, vous vous éloignez de votre cœur de métier, du coeur de l’entrepreneuriat… à moins, bien sûr que vous n’ayez décidé de vous reconvertir dans la rédaction web… là, ok !

Vos contenus deviennent votre vitrine de net. Alors, chouchoutez-les et offrez à votre entreprise, le contenu qu’elle mérite ! Ne vous prenez pas la tête à perdre du temps à vouloir écrire à tout prix pour faire des économies de bout de chandelle.

Conseil 9 : Travailler l’image de marque

Quand vous entrez dans l’entrepreneuriat, personne ne connaît votre entreprise. Votre image et votre marque sont vierges. Il faut les travailler pour qu’elles vous ressemblent, à vous, chef d’entreprise, mais aussi à votre philosophie. Chaque service ou produit que vous proposez à la vente doit refléter votre vision du business. C’est important, car cela va conditionner tout le reste : votre contenu, votre storytelling, vos visuels, votre SAV, vos services, votre logo, etc.

Au départ, il faut donc réfléchir à la façon dont vous voulez qu’on vous voie. Voulez-vous une image sérieuse parce que vous voulez représenter une agence ? Ou bien une image décalée parce que votre métier s’y prête ? Toutes ces questions doivent trouver réponse avant même que vous demandiez des devis pour la création d’un logo, d’un site ou des contenus. Bienvenue dans l’entrepreneuriat.

Une marque, c’est avant tout une histoire. Pensez à Coca Cola ou Apple. On sait tous comment ça a commencé ! Et bien, pour vous, c’est pareil, écrivez votre histoire d’entreprise avant de commencer ! Ce sera plus facile de construire vos stratégies et vos contenus puisque vous saurez ce que vous pouvez dire et ne pas dire à votre cible.

Conseil 10 : investir dans de bons outils pour réussir dans l’entrepreneuriat

Sachez que je n’ai aucune fidélité lorsqu’on parle d’outils. En tant que rédactrice web, j’ai testé et utilisé un nombre incalculable d’outils. Certains ont évolué avec mes besoins et d’autres non. C’est la loi de Darwin adapté à l’entrepreneuriat : tu ne t’adaptes pas à moi, tu disparais de mon ordi !

Depuis 8 ans, j’ai pu en voir passer des outils performants et d’autres qui ne me correspondent pas, ou pas assez pour garantir ma performance en tout cas. Du coup, mon dernier conseil est de tester les outils. Dans de nombreux cas, vous bénéficiez d’un essai gratuit de 30 jours pour les logiciels payants. Alors, foncez ! Prenez la version d’essai et testez. Si vous trouvez qu’il répond à vos besoins, alors adoptez-le. S’il vous fait perdre du temps au quotidien, abandonnez.

Certains outils gratuits sont suffisants et vous permettent une utilisation intéressante. Je sais parfaitement que je n’utilise jamais la totalité des fonctions et fonctionnalités d’un logiciel ou d’une application. Mais elle doit au moins répondre à mes attentes. L’entrepreneuriat, c’est aussi une suite de choix logiques et stratégiques.

Quelques logiciels que j’utilise au quotidien

Pour vous donner quelques exemples de logiciels que j’utilise pour mon organisation :

  • Trello : un logiciel en ligne qui permet de travailler les projets en collaboration. C’est parfait pour les travaux d’équipe. La version gratuite me suffit amplement. Je peux y détailler mes projets, étape par étape et mettre des deadlines. Un diagramme de Gantt est en option, me permettant de planifier les travaux dans le temps et de savoir qui dépend de moi et qui pourrait le bloquer dans mon boulot.
  • Antidote : logiciel payant et puissant de correction orthographique, grammaticale et syntaxique. Je l’ai depuis le début. Il ne m’a pas encore déçu celui-là !
  • Mweb : logiciel payant qui permet d’écrire sans distraction. L’écran accepte le markdown et le HTML. Parfait pour livrer des contenus optimisés et prêts à l’emploi à mes clients !
  • Logiciel d’analyses SEO : C’est un logiciel en marque blanche assez puissant qui me permet de générer des rapports d’analyse de site existants. À partir de ces rapports, je peux analyser et enrichir des stratégies pour mes clients. Il inclut l’analyse du contenu, l’analyse technique et le netlinking. C’est un outil que je ne maîtrise pas encore entièrement à cause du nombre infini de possibilités. En revanche, je me suis formée pour l’utiliser de manière optimale dans mon métier de rédactrice web, donc de l’analyse de contenu et du netlinking.
  • Agenda : indispensable ! Sinon je suis sûre de rater un rendez-vous. Par contre, et là, je vous vois venir, mon agenda n’est pas en ligne ! Je n’y arrive pas ! J’ai besoin de prendre mon carnet et de noter mes rendez-vous dans mes cases sinon je deviens folle.
  • Logiciel de gestion des travaux clients : je m’arrange pour construire mes journées avec les travaux rédactionnels et CM en fonction du reste à livrer. Pour cela, j’ai besoin de connaître les délais que j’ai donnés pour les travaux et ensuite de faire un planning. C’est plus facile à gérer quand je dois donner un délai de livraison à un client !

Pour conclure sur les logiciels…

J’utilise encore d’autres logiciels comme la mind map ou les logiciels de création de visuels, mais le but n’est pas de vous faire la liste de mes outils. C’est à vous de trouver les vôtres. Pensez à cherche sur les sites anglophones. C’est là que j’ai pu trouver de nombreux logiciels ultras performants qu’on ne trouve pas en France. L’entrepreneuriat se compose de créativité, d’organisation et d’outils performants.

C’est à vous de jouer et d’entrer dans l’entrepreneuriat en toute connaissance de cause ! Je suis dispo si vous avez des questions !


Avez-vous trouvé cet article intéressant ?

Si vous avez aimé cet article, que vous avez appris quelque chose, partagez ! N'hésitez pas à cliquer sur les boutons Facebook, Twitter ou Google +. Les plus téméraires d'entre vous, peuvent également suivre les flux RSS.

A propos de l'auteur : Audrey Schoettel
Rédactrice web indépendante à La Rochelle Audrey Schoettel gère
Francecopywriter une agence web éditoriale. Les stratégies de contenu et les chartes éditoriales entrent dans ses compétences.
Elle travaille le contenu rédactionnel selon plusieurs méthodes combinées (champs lexicaux , pyramide inversée, 3 points, etc.)
Laisser un commentaire
Prendre connaissance de la Charte de modération
Comment rédiger mon commentaire en Markdownn

Charte de modération Francecopywriter.fr

Francecopywriter.fr est une entreprise individuelle de services de rédaction de contenu sur différents supports, dont le web. Inscrite à l’INSEE sous le numéro SIREN 512 701 814 en date du 15 novembre 2013. Domiciliée 4 bis rue de Chavanier, 17220 Saint Médard d’Aunis.

Cette charte de modération a pour but de définir les règles d’usage appliquées à la publication de commentaires sur le site Francecopywriter.fr

Avant propos

Les commentaires des articles sont accessibles à tous les inscrits sur le site Francecopywriter.fr. Il est à noter que certains articles peuvent être fermés aux commentaires sur décision de l’administrateur.

Cet espace est un lieu d’expression et d’avis personnels des internautes. Merci de respecter la liberté de chacun. La politesse et la courtoisie sont des éléments essentiels dans toute discussion.

Modalités de modération

Nous vous invitons à ne jamais :

  • divulguer votre vrai nom, votre adresse, ou vos coordonnées téléphoniques dans les commentaires
  • rédiger vos commentaires en langage SMS
  • éviter autant que possible l’écriture en majuscules qui s’apparente à des cris et des hurlements agressifs.
Suppression des commentaires

Tous les messages publicitaires, commerciaux, promotionnels ou marketing seront systématiquement supprimés.

Les messages contenant les caractéristiques suivantes sont obligatoirement supprimés, car contraire aux dispositions prévues par la loi :

  • incitation à la haine raciale
  • propos racistes, antisémites, et xénophobes
  • négation des crimes contre l’Humanité, et génocides reconnus
  • apologie des crimes de guerre et/ou de terrorisme
  • propos homophobes et sexistes
  • diffamation ou injures envers les autres internautes ou d’une tierce personne
  • atteinte à la vie privée ou à la présomption d’innocence
  • usurpation d’identité
  • non respect des droits d’auteur
  • non respect de la propriété intellectuelle
  • incitation à commettre des crimes ou des délits
  • apologie de stupéfiants
  • appel au meurtre
  • incitation au suicide
  • attaque à l’intégrité d’une personne
  • promotion d’une organisation considérée comme sectaire

La rédaction de Francecopywriter se réserve le droit de refuser un commentaire et de le supprimer dans les cas suivants :

  • commentaire hors sujet
  • commentaire grossier, injurieux ou agressif
  • règlement de compte entre internautes
  • attaques nominatives envers un ou plusieurs rédacteurs de Francecopywriter
  • critique de la modération (vous pouvez nous contacter ici en cas de désaccord)
  • messages publicitaires
  • commentaire irrespectueux envers une personne

Dans le cas d’un nonrespect des règles de cette charte, des sanctions peuvent prises à l’encontre de l’internaute concerné. Un avertissement lui est envoyé de la part de Francecopywriter. Si celuici n’est pas pris en compte dans les plus brefs délais, le compte utilisateur de l’internaute sera suspendu.

Nous invitons les internautes à nous signaler tout commentaire non conforme aux règles de la charte de modération.

La modération des commentaires s’effectue très régulièrement. Notre service de modération répond rapidement, dans la mesure du possible, dans un délai maximum de 48 heures. Vos commentaires sont soumis à lecture avant publication.

Utilisation de Markdown

L'éditeur Markdown vous permet d'écrire en HTML ou Markdown tout en générant un aperçu en temps réel

Vous avez accès à une barre d'outils qui vous permet de changer les styles de texte, d'ajouter des liens, des images, des blocs de citation et des listes sans avoir à écrire une seule ligne de code.

L'éditeur fournit une coloration syntaxique pour le HTML ou le Markdown et vous pouvez même passer en mode plein écran afin de travailler en toute quietude sur votre contenu.

Recherche

Recherche